L'idée Claire Compagnie

Les heures

D'après le film de Stephen Daldry

Il s’agit d’un jeu de miroir entre trois personnages et trois époques : le fil directeur est « Mrs Dalloway »,  le roman phare de Virginia Woolf, et ses vingt-quatre heures dans la vie d’une femme. On suit donc les trajectoires de ces trois femmes en parallèle sous une plume toute « Woolfienne » : sont contés les désillusions, espérances, petits plaisirs et vrais malheurs des protagonistes, comme si chacune d’entre elle était l’autre, plongée dans un temps différent. Leurs destins convergeront d’ailleurs dans une apothéose littéraire où l’on retrouve les trois figures de la création : l’écrivain, le lecteur et le personnage

Mise en scène: Claire MOREAU
Assistant mise en scène: Matthieu GEORGE

Avec: Joséphine CESBRON
Jean Baptiste CESBRON
Sylvie BORDES
Déborah DESMARET
Thomas BALFET
Matthieu GEORGE
Claire MOREAU

Durée: 1h

Une magnifique méditation sur le temps, l’amour, la mort à travers le récit d’une journée dans la vie de trois femmes.

« The hours » est à la base un livre écrit par Michael Cunningham en 1998. Il a été par la suite adapté au cinéma par le réalisateur Stephen Daldry en 2002. Ayant été particulièrement touchés et émus par ce film, nous avons décidé de l’adapter au théâtre, ce qui n’a encore jamais été fait.

Dis à ma fille que je pars en voyage

De Denise Chalem

Entre les quatre murs d’une cellule, deux femmes vont se rencontrer, deux femmes qui ne se seraient jamais rencontrées autrement. C’est le sujet périlleux de cette pièce tendre et pourtant sans complaisance. Dans le réalisme d’un quotidien ponctué par le bruit des verrous et les intrusions d’une surveillante, la force et la beauté de cette rencontre vitale nous apparaît d’autant plus précieuse.
Incarcérée depuis sept ans, Dominique, prolo grande gueule, ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de Caroline et ses grands airs. Un monde sépare ces deux femmes. Le confinement de la cellule va finalement les rapprocher. Face à Caroline, torpillée par la violence carcérale, l’indifférence bourrue de Dominique se fissure.

Consentant par nécessité à accepter leur différence, les deux femmes se rencontrent, se livrent et se soutiennent. Dans ce contexte oppressant, leur complicité naissante installe une émotion permanente. Chaque éclat de rire, chaque confession sont pour elles autant de petites évasions. La réalité les rattrape souvent.

Mise en scène: Claire MOREAU

Avec: Dominique BONNECUELLE
Marie TARTRAIS
Joëlle MASCARILLA

Durée: 1h10

Mais l’humanité de leur rencontre est plus forte. On s’étonne de ce qu’il reste toujours à découvrir d’un être dont on croit tout savoir.

Une pièce d’une intensité rare, qui vous fera passer du rire aux larmes et ne vous laissera pas intact. Sans le savoir, Denise Chalem pose dans cette pièce la terrible histoire de Jacqueline Sauvage et ouvre sur une profonde réflexion.

Cosmétique de l'ennemi

D'après le roman d'Amélie Nothomb

Tout commence dans un aéroport…

Un retard d’avion imprévu va entraîner Jérôme Angust dans une terrible ascension sadique. Une rencontre sera à l’origine de tout ceci. Que lui veut réellement cet homme ? Est-il dangereux ? Simple marginal ? La vie de Jérôme ne sera plus jamais la même après cette fameuse rencontre…

Sur des thèmes très Nothombiens, Cosmétique de l’ennemi est une pièce qui met en lumière les dysfonctionnements humains et l’horreur que ceux-ci peuvent entraîner avec toujours cet humour décalé et cynique qui caractérise la plume d’Amélie Nothomb.

Mise en scène : Claire MOREAU

Avec : Claire MOREAU
Jean Baptiste CESBRON

Danseurs : Thomas BALFET
Stéphanie L’HÉRITIER

Durée : 1h15

Ce spectacle qui mélange danse et théâtre a vu le jour en 2008 suite à une rencontre des plus hasardeuses avec l’écrivain belge Amélie Nothomb.

Cosmétique de l’ennemi a déjà séduit de nombreux spectateurs grâce à son passage au festival Off d’Avignon en Juillet 2012 et il ne demande qu’à tourner encore et encore !

 

La cantatrice chauve

D'Eugène Ionesco

Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin.

Le capitaine des pompiers leur rend visite. Celui-ci reconnaît en Mary, leur bonne, une vieille amie.

Cette oeuvre se veut une autopsie de la société contemporaine, par le truchement des propos ridicules et banals que tiennent les deux couples au coin du feu. Le summum de l’absurde est atteint lorsque le pompier demande : « Et la cantatrice chauve ? » et qu’on lui répond : « Elle se coiffe toujours de la même façon ! »

Mise en scène: Claire MOREAU

Avec: Joséphine CESBRON
Jean Baptiste CESBRON
Dominique BONNECUELLE
Rémi BERTRAND
Claire MOREAU

Durée: 1h

Cette pièce mythique et indémodable de Ionesco ne se regarde pas, elle se vit ! Ne cherchez pas de sens à cette farce, il n’y en a pas. 

Les personnages sont là, devant vous, comme de vulgaires pantins sans relief et qui obéissent à une force inconnue…

Bienvenue dans le théâtre de l’absurde et dans ce petit bijou explosif !